Commençons par le commencement,
Si tu es venu lire cet article, tu sais peut-être déjà un peu de chose sur ce qu’est la technique de méditation Vipassana, alors tu sautez le paragraph à venir, autrement, c’est parti;

Vipassana signifiant « Pour voir les choses telles qu’elles sont réellement », est l’une des plus anciennes techniques de méditation venant d’Inde. La technique a été enseigné il y a près de 2500 ans comme « un remède universel contre les maux universels ».
La technique est décrite comme l’art de vivre.

Vipassana a presque totalement disparu et lorsque la technique a finalement été ramenée en Inde, elle a explosée dans tout le pays et a été rapidement envoyée à l’étranger pour rencontrer le public occidental. Des centres ont été ouverts dans la plupart des continents et des pays d’Europe et d’Amérique, l’Australie, le Japon et plus encore.

Mais je n’en savais pas grand-chose avant de m’inscrire à un cours.
Tout ce que je savais, c’est qu’un ami l’a mentionné et que la personne la plus proche de moi est a dégoté une place dans un cours – pas moi – il est revenu vivant, n’en a pas beaucoup parlé avec moi mais je savais au fond que je voulais aussi vivre cette expérience, sortir de ma zone de confort, je savais que ce serait difficile parce que tout est question de concentration et de l’esprit dans cette technique, ce qui a toujours été mon pire ennemi et que j’ai réussit à renverser et à faire devenir l’un de mes plus grands intérêts et plus grande passions. Je savais donc que je DEVAIS en faire l’expérience. J’ai continué à postuler à des cours (il peut être difficile d’obtenir une place, surtout dans certains pays comme la France, je vis actuellement en Scandinavie donc j’ai tenté ma chance dans le centre le plus proche (Suède) et ça a fonctionné!.
J’ai reçu mon email de confirmation le 24 décembre (mon cadeau de Noël)! Alors j’étais fixé pour le 8 janvier. Excitée et effrayée. Prête à plonger sans trop savoir ce qui va se passer. Et essayer de ne pas avoir de réelles attentes du tout.

Lire les blog et articles de ceux qui ont déjà fait l’expérience avant toi est bien, mais je recommanderais de ne pas le prendre à la lettre car chaque personne est unique et nous venons tous avec une expérience et un état d’esprit différents pour la retraite, donc aucune expérience n’est similaire DU TOUT.

En quoi consiste le cours et quels sont les principes à respecter;
Le seul cours auquel on peut postuler en tant que débutant ou nouvel étudiant, complètement étranger à la technique est un cours de 10 jours. 10 jours peut être vu comme un court laps de temps. Cependant sans son téléphone, Netflix, sa télé, ses jeux vidéo, ses livres, sa routine de yoga, son journal ou son lecteur de musique, le temps devient … « différent » si je peux dire. On finit tous par se voir compter les jours qu’il reste, compter les minutes, les heures … Sache que c’est Normal et que ça va aller. Il faut conserver sa motivation et se concentrer sur l’expérience autant que possible, lâcher prise peut à peu sur le temps qui passe car cela pourrait te rendre un peu fou si tu te concentre trop sur le temps (en parlant d’expérience haha). J’ai réalisé que cela faisait partie du processus de désintoxication de la retraite. Toutes les détox sont accompagnées de quelques symptômes les premiers jours et disparaissent après un petit moment.

Si tu commences la retraite, n’abandonne pas car ça devient dur par moment! C’est le meilleur défi pour toi et ta détermination. Teins bon, soutiens toi, soit ton meilleur ami pendant ces 10 jours et utilise ton temps à bon escient. Parce que les difficultés ne seront pas permanentes, le but de cette retraite intensive est de rentrer chez toi avec un bagage solide et un outil entre tes mains que tu vas pouvoir ensuite installer et utiliser dans ta vie de tous les jours.

Pendant ces 10 jours, il te sera demandé de respecter 5 préceptes – l’un d’eux étant Noble Silence. Ce qui signifie;
Pas de parole
Pas de contact avec les yeux
Aucun geste
Aucun contact physique

Ne pas parler est assez facile ou du moins l’était pour moi. La chose la plus difficile n’était même pas le toucher ou le geste, c’était le contact visuel pour moi. Je suis une personne qui regarde beaucoup dans les yeux. C’est comme ça que j’écoute et c’est comme ça que je communique le plus avec les gens autour de moi. Tellement – difficile. Mais pas impossible. Très enrichissant à la fin.

Les 5 autres préceptes sont;
S’abstenir de tuer
S’abstenir de voler
S’abstenir de malconduite sexuelle
S’abstenir d’ingérer des intoxicants tels que le tabac, l’alcool, les drogues

Ce qui peut être plus ou moins difficile pour chacun de nous. Soit fort!

Ce que j’aime à propos de cette technique de méditation,
c’est qu’elle ne te demande pas de plonger dans une autre dimension, d’échapper à cette réalité pour une autre qui se veut plus paisible et plus belle. Nan. Cette technique consiste à faire face et rester dans ce monde, cette vie, cette réalité, cet instant précis et présent – tel qu’il est, pas tel que l’on voudrait qu’il soit. Il s’agit de s’observer, observer qui on est. Non seulement au niveau spirituel mais au niveau de la chair du corps. La technique nous apprend à prendre le temps de ralentir et d’être présent avec son corps, ses sensations. Voir sans ses yeux à quoi ressemble ce corps, de l’intérieur vers l’extérieur, avec toute notre attention et notre concentration. Ce qui nous donne l’opportunité d’être avec soit-même pendant au moins une heure de sa journée. Seul avec soi-même sans aucune distraction.

C’était si difficile de détourner l’attention vers l’intérieur au début. Nous avons complètement perdu cette vision de nous-mêmes ou nous n’avons peut-être même jamais pris de mesure comme celle-ci auparavant. Assis, immobile, pendant un moment prolonger et ne faire que se regarder. Pas à travers un miroir, pas à travers une photo, mais à travers sa propre expérience en pleine conscience de soi-même. Notre vraie vision mentale de nous-même. Pas à travers une visualisation mais à travers des sensations. Sans même de mots. Juste des sensations. En éliminant toute illusion, désillusion, imagination…

Les principaux résultats POUR MOI;
La méditation est mal comprise par la plupart d’entre nous. Méditer pour ressentir du plaisir ou du bonheur est contre-intuitif selon moi.
Méditer pour ressentir des sensations de relaxation et atteindre un certain endroit ou état est vraiment appréciable mais cela ne doit pas devenir la raison pour laquelle nous méditons. Ce que j’ai réalisé avec l’expérience, c’est que ce type de méditation qui se concentre sur resentir du bonheur et de la légèreté, c’est comme prendre une pilule pour masquer un symptôme. ça nous aide à nous sentir mieux pendant un petit moment mais ne sera jamais permanent et ne résoudra pas le réel problème à la racine. C’est donc ok et utile par moment pour se libérer d’une mauvaise humeur ou de sentiments désagréable pendant un court instant, mais si on veut un effet durable, on doit pouvoir faire face à la réalité telle qu’elle est et prendre la méditation comme un outil de sensibilisation et de conscience pour naviguer dans notre vie de manière plus de manière stable, non seulement de temps en temps mais de façon plus permanente.

Votre dialogue intérieur change.
Sans être trop extrême, j’ai réalisé que ma voix intérieure était si agitée et impatiente. J’ai tendance à me parler avec des mots assez durs et tendus au quotidien quand je suis dans ma vie active. Au fil des jours de la retraite, j’ai remarqué que mon dialogue intérieur devenait plus calme et plus supportif. Plus patient et optimiste. Plus compatissant et objectif. Un bon rappel que nous devons cultiver le fait d’être nos propre meilleur ami – car être nos propre ennemi ne signifie que misère. Cultiver l’appréciation de soi et l’amour de soi autant que possible est primordial.

Funny note.
Vivre à l’étranger depuis quelques années maintenant, parler une autre langue que ma langue maternelle est ma nouvelle norme. Au quotidien, j’ai peut à peut finis par vivre en anglais, communiquer en anglais, penser en anglais, rêver anglais – longue liste. Mais avec l’isolement, entrer dans ma propre bulle, être avec personne sauf moi-même pendant 9 jours avant de rompre le vœu de silence, mon français est revenu à la surface haha. Mon dialogue intérieur était en français, ce qui était surprenant et agréable à réaliser. Les racines reviennent lorsque vous laissez de l’espace et du silence dans votre vie.

S’entraîner à arrêter de réagir peut aider à tolérer la douleur et les situations difficiles.
En tant que vrai hypocondriaque de longue date et étant une personne très sensible de nature, cette leçon était importante pour moi. Je ne serais pas arrivé à cette conclusion sans la retraite non plus, car je suis beaucoup trop têtu et facilement aveuglée. Avec le recul, je peux voir qu’en me concentrant aveuglément sur la douleur et les sensations désagréables, je les exacerbe énormément.

Parfois, nous nous accrochons à ce que nous craignons et détestons le plus. Bien que je souffre toujours régulièrement, cette douleur a moins de pouvoir sur moi. La distinction semble légère, mais elle a été très libératrice. Et comprendre que nous avons avoir le plein pouvoir sur la façon dont nous nous relions à la vie à un moment donné est très habilitant. Cela donne tellement de repos à notre cerveau d’arrêter de réagir pendant même juste un court instant. Beaucoup de repos.

Quelques réflexions sur la douleur;
Douleur. C’est une manière générale, une manière vague de caractériser une zone de sensations.
La douleur n’est jamais seulement de la douleur. Si nous y regardons de plus près, la douleur est le sac dans lequel vous pouvez trouver beaucoup de sensations séparées et uniques telles que chaleur, tiraillement, picottement, extension, froideur, pulsation … Le concept de la douleur est un déclencheur pour l’esprit. Nos sensations combinées ont été généralisées par l’esprit qui est traduit par «douleur» et un schéma de réactions négatives a été pratiqué pendant des années et même des décennies, il est donc devenu inconscient pour nous. Nous pouvons penser que nous n’avons plus aucun contrôle sur ces réactions. Une certaine sensation surgit, et l’esprit travaille directement pour nous. Ou contre nous, je dirais. Par ignorance et déconnexion de notre part.

Maintenant, si nous ralentissons volontairement et tournons notre attention à l’intérieure nous allons avoir quelques occcasions de s’observer lors de ces réactions. Et dans cette démarche on peut trouver la force nécessaire pour faire un pas en arrière et devenir un observateur conscient et permanent de notre propre corps. Arrêtez de ne faire que souffrir pendant un instant.
« Cette douleur que je ressens – affinons la – disectons-la et comprenons-la mieux – détachons-nous et restons objectifs pendant un court instant à propos de cette sensation. »

La douleur peut être dans mes genoux par exemple. Après s’être assis pendant une période prolongée, de fortes sensations apparaissent. Une vrai sensation désagréable et pesante. Cependant quand j’arrive à compartimenter cette zone de douleur et à zoomer dessus, mon expérience de cette dernière se transforme. Je la trouve soudain intéressante, voire fascinante. Je n’ai jamais observée mes sensations d’une manière aussi détachée et curieuse. En outre, j’ai été introduite avec le concept d’ANICCA, la loi de l’impermanence, qui dit que rien n’est censé être éternel. Les sensations plutôt agréables ou désagréables ont le même destin – celui d’apparître et de disparaître. Avec cette connaissance, je comprends que ma condition actuelle, mes sensations actuelles, bonnes ou mauvaises, ne sont pas censées durer éternellement, je peux donc prendre une profonde respiration et me détendre à l’idée que tout change. En une seconde, en une minute, en une heure, toute mon expérience physique sera complètement réinitialisée et différente de ce que je vis en ce moment même.

Alors pourquoi tant en souffrir? Puis-je pratiquer cette nouvelle perspective et rester plus détachée et paisible la plupart du temps dans ma vie? Juste observer et se livrer à l’expérience de la vie? Puis-je m’observer dans ces instant de réactions inutile et excessive et puis-je modifier inverser, ré-éduquer mon comportement face à ces sensations?

Cela a été une grande leçon pour moi.
Un anciene hypocondriaque depuis près de deux décennies.
Qui surréagis et stress pour toutes sortes de sensations.
Inquiete à l’idée d’être en mauvaise santé, de découvrir un cancer caché qui me tuerait en quelques jours. Pshycho … résultat d’une grande quantité de stress prolongé, d’anxiété et de dépression des années précédentes.

Nous sommes vraiment comme ça … Nous sommes devenus comme ça … Principalement parce que l’évolution de la technologie et de notre société nous éloigne de nous-mêmes, nous déconnecte de notre Corps et même de nos Esprits, donc nous sommes en auto pilote, et prospèrons grâce aux distractions. Le mental a le champ libre pour faire ce qu’il veut et lentement mais sûrement nous nous réveillons avec une sensation de misère totale. Même si de l’extérieur, nos vies sont si merveilleuses. À l’intérieur se trouve un nid d’insécurités, de peurs et de stress liés à la vitesse troublante de nos vie et aux traumatismes de notre passé.

Nous devons faire le travail si nous voulons voir des résultats dans la vie. La perfection n’existe pas.
Des raccourcis existent dans la vie, mais pour entraîner notre esprit, nous devons y consacrer beaucoup d’efforts. Les premiers jours de la retraite sont dévastateurs et très frustrants car le travail est à la fois insensé et extrêmement fatigant. Mais nous pouvons voir un vrai changement et début de résultat en seulement 10 jours, avec une pratique disciplinée. Une pratique régulière est la clé.
De plus, la perfection n’est pas réelle. Il n’y a pas de « meilleure » façon de méditer. Faire de son mieux à chaque fois est suffisant et doit être suffisant! faire de notre mieux chaque jour, quelle que soit la situation dans laquelle nous nous trouvons, et les sensations que nous ressentons à un moment précis. Etre régulier dans sa pratique et ses actions et faire de votre mieux chaque jour est la formule magique pour réaliser de grandes transformations dans tous les domaines et périodes de sa vie.

Recentré, entièrement concentré, voyons combien de temps cela dure.
Ces 10 jours m’ont donné beaucoup de défis et de questions concernant ma capacité à surmonter les obstacles que je rencontre dans ma vie. « est ce que je peux le faire – oui ou non. » Je savais intérieurement que même si c’est difficile, je parviendrai à travailler jusqu’au dernier jour. Cependant, à certains moments, les doutes sont très bruyants et j’avais besoin chaque jour de me remotiver, de reconsidérer mes motivations et mes capacités à surmonter ses obstacles. J’ai compris que mon esprit était totalement débordé de stress, de peur et de doutes au cours des derniers mois, ce qui m’a laissé et mes projets incertains et inachevés et m’a laissé frustrée quotidiennement à propos de mon absence d’engagement et de résultats.
Réinitialiser mon cerveau pendant cette retraite m’a permis de me sentir de nouveau plus légère et vraiment concentrée et reposée. Je suis impressionnée. Je suis plus que jamais motiver à faire le travail, et à le faire efficacement, avec moins de distraction et moins de doutes.
Voyons combien de semaines ou de mois ça dure!?
J’ajouterai une mise à jour plus tard cette année à la fin de ce post.

En bref,
10 jours complets de méditation constante ont créé une barrière entre l’inquiétude et moi. Cela m’a permis d’observer l’anxiété plus objectivement. L’ensemble du processus m’a calmé à un niveau profond et inexplicable; Je suis toujours la même personne névrotique que j’ai toujours été, mais cela m’a imprégné d’une perspective que je maintiens maintenant et dont je suis profondément reconnaissante.

Vais-je refaire le cours?
Les premiers jours de la retraite, l’une des motivations qui m’ont poussé à continuer était la curiosité de comprendre pourquoi tant de gens reviennent pour endurer une telle lutte avec eux même. Je ne pouvais pas comprendre du tout pendant presque toute la retraite. Jusqu’à ce que le déclic vienne.
Alors définitivement! Un cours silencieux annuel de 10 jours est recommandé pour ceux qui veulent maintenit la pratique. Je pourrais en faire un rituel annuel pour moi-même – peut-être en janvier pour commencer chaque année reset et fraîche. Affaire à suivre.

Mais pour l’instant, je veux garder la pratique quotidienne à domicile aussi longtemps que possible.
Voir comment je peux l’adapter même quand je voyage et ne dors pas chez moi.
Voyons comment je vais faire!

_____

Si vous voulez en savoir plus, je mets le lien du site officiel ICI, vous y trouverez toutes les informations dont vous avez besoin.

_____

S’il y a plus de détails que vous aimeriez que je développe concernant l’expérience dans cet article pour le rendre encore plus complet – n’hésitez pas à me le demander!

J’espère vraiment que vous trouverez cet article intéréssant et je vous encourage à vous mettre au défi et à tenter l’expérience ! Explorer autant que possible. Vous ne saurez jamais avec certitude jusqu’à ce que vous l’expérimentiez et l’essayez par vous-même. Essayez cette technique de façon équitable. Ensuite, vous êtes votre propre Maître et pouvez décider plutôt ou non de vous aligner avec et oui ou non si vous voulez l’implémenter dans votre vie.

L o v e
LiseHdx